mapppad

Situé à l’intersection des lignes maritimes reliant l’Europe à l’Amérique du Sud, L’Amérique du Nord à l’Afrique du Sud, le port de Dakar, bénéficie d’une position géographique exceptionnelle. Celle-ci permet aux navires venant du Nord de disposer d’un gain de navigation de deux(2) à trois(3) jours par rapport aux autres ports de la côte ouest africaine.
Avec un plan d’eau de 177 ha stable et bien sécurisé, un chenal de 195m récemment dragué à -13 m à partir de la bouée d’atterrissage n°12 jusqu’au Terminal à conteneurs (soit environ 700.000 m3 de résidus à mobiliser).

Parfaitement balisé, le port de Dakar est l’un des rares ports de la côte ouest africaine où les navires de toutes catégories peuvent accéder à tout moment grâce aux conditions nautiques exceptionnelles du site (les marées maximales varient entre 0.20 et 1.80m).
La vision stratégique « port de l’excellence à l’horizon 2023 » se traduit par une politique de spécialisation des quais soutenue par le triptyque : performance, efficience, sécurité.

Le port de Dakar est un port maritime en eaux profondes, et se situe à l’intersection des principales routes maritimes desservant la Côte Ouest Africaine.

Il dispose d’une situation géographique exceptionnelle (pointe la plus avancée de la Côte Ouest Africaine) à l’intersection des lignes reliant l’Europe à l’Amérique du sud, et l’Amérique du nord à l’Afrique du sud.

Sa localisation géographique se présente comme suit : 14° 40′ de latitude Nord et 17° 25′ de longitude Ouest.

Les marées varient entre 0,20 en basse mer  et 1,90 m en pleine mer. Un cercle d’évitage  de diamètre 500 m. Un chenal dragué à -13 m à l’intérieur et à -13,5 m à l’extérieur  avec une largeur de 250 m  et parfaitement balisé, permet d’accéder au plan d’eau intérieur.

Le port de Dakar présente:

  • une rade extérieure stable et protégée de la houle et des vagues par l’ile de Gorée et le brise-lame au Sud Est et la pointe du cap manuel
  • un accès direct à toute heure de marée,
  • un plan d’eau intérieur exceptionnel et un linéaire de dix (10) km de quai pouvant accueillir différentes catégories de navires.

C’est un port international de transit qui constitue la porte naturelle du Mali offrant ainsi la possibilité de desservir le Niger et le Burkina Faso.

L’infrastructure portuaire

Elle est répartie en deux zones de commerce distinctes (Sud et Nord) séparées par une zone militaire, des magasins, des ateliers de réparation navale et un port de pêche.